top of page

Les pathologies de l'Irish Cob

L'Irish Cob comme d'autre race de chevaux est prédisposé du fait de sa race à certaines pathologies. Nous allons les décortiquer ensemble.


1- Lymphangite chronique progressive


La lymphangite est une maladie assez courante chez les chevaux de trait, elle se traduit par une inflammation et un œdème important d'un membre postérieurs généralement.


Ce gonflement important est responsable d'une tension importante de la peau. Le cheval devient douloureux à la palpation et rencontre des difficultés de locomotion. D'autres signes cliniques peuvent s'ajouter :

  • Une augmentation de la température corporelle avec transpiration

  • Une perte d'appétit

  • Une augmentation de la fréquence respiratoire

Les raisons de l'apparition de la lymphangite sont la contamination d'une plaie ou irritation de la peau. Cette contamination vient infecter le réseau lymphatique empêchant ainsi la circulation de la lymphe et des liquides entrainant l'apparition de l'œdème.


Les chevaux Irish Cob ont souvent été sélectionné pour leurs fanons abondants rendant ainsi difficiles la détection de petite plaie ou piqure et le diagnostic des premiers signes de la pathologie.


Une des poulinières de Firfol est atteinte de cette maladie. Pour la soulager un maximum nous lui avons rasé les fanons et nous lui nettoyons quotidiennement ses membres à la bétadine.


2- Le PSSM 1


Comme beaucoup d'autres races de traits, l'Irish Cob est prédisposer au PSSM qui est responsable de crise de myosites répétées, c'est une inflammation des muscles.


Les principaux signes de cette maladie sont les difficultés de déplacement qui apparaissent généralement lors du travail. Effectivement, cela cause des douleurs musculaires dues à des crampes et/ou spasmes. Cette douleur musculaire est traduite par un cheval raide et boiteux qui présente une transpiration excessive, le rythme cardiaque et respiratoire augmente également significativement.


Les chevaux atteints de cette maladie peuvent continuer de travailler. Cependant il est primordial que l'activité soit modérée afin de ne pas déclencher de crise importante.

Il est également important de favoriser un mode de vie au pré qui encourage les déplacements.


Cette pathologie est héréditaire c'est-à-dire qu'elle se transmet d'année en année. À Firfol nous ne faisons pas reproduire une jument et un étalon tous les deux porteurs du gène PSSM, afin de limiter les risques d'avoir un cheval malade.


3- Problèmes oculaires congénitaux


Chez les chevaux Irish cob, connu pour être des chevaux de couleur nous retrouver différents gènes influençant la robe du cheval. On retrouve notamment le gène silver. Ce gène est responsable la dilution du pigment noir, comme les chevaux noir, bai, gris par exemple.


Bien que plutôt rare, celui-ci est à l'origine de problème oculaire chez certains individus exprimant cette gêne, que l'on appelle problèmes oculaires congénitaux.

Ces problèmes sont d'intensité variable et peuvent résulter d'une dysplasie ciliaire, cataracte et un décollement de la rétine causant parfois une cécité partielle


En conclusion


Cependant si vous souhaitez sauter le pas ou bien a déjà réalisé votre rêve en achetant votre Irish Cob n'ayez crainte. Tous les Irish Cob ne sont pas porteurs de ces maladies.





90 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Enregistrer son Irish Cob introduit d'Irlande au SIRE

Vous venez de réaliser votre rêve en achetant votre propre Irish Cob au pays des travellers mais ne savez comment être aux règles . Firfol, grâce à son expérience de plusieurs années est là pour vous

Comments


bottom of page