top of page

Les besoins fondamentaux du cheval

Le bien-être est considéré comme la bonne santé physique et mentale du cheval. Pour essayer d'atteindre ce bien-être, il est primordial pour chaque détenteur d'équidé de mettre tous en place pour respecter les besoins fondamentaux du cheval.


Ainsi, il est très important pour tout cavalier de les connaitre.


L'absence de faim et de soif


On sait que le cheval consacre 60 % de son temps à l'alimentation. Effectivement sa capacité d'ingestion est faible par rapport à sa corpulence ce qui l'oblige à s'alimenter régulièrement.


L'alimentation de base du cheval étant l'herbe, il est primordial que sa ration soit constituée avec une part plus importante de fibre dont le monde de distribution permet au cheval de s'occuper, (à volonté, en plusieurs rations, en slowfeeding grâce à des filets à foin, ...)

Le cheval est également un grand buveur d'eau, il boit environ 10 à 30 litres d'eau par jour en fonction de sa corpulence. De ce fait, il est important que de l'eau soit mise à disposition à tout moment de la journée et que celle-ci soit de bonne qualité.


Maintient du confort grâce aux abris


Pour les chevaux rentrant au box la nuit, il est primordial que celui-ci soit confortable, bien pailler et propre pour éviter au cheval d'avoir les pieds dans ses urines et crottins toute une partie de la nuit ce qui peut engendre des fourchettes pourries ou accentuer la maladie du crapaud.


Il est également recommandé d'agencer les écuries de sorte à ce que les chevaux puissent entretenir des relations sociales entre eux grâce aux grilles de séparation.

À Firfol, nous avons construit un bâtiment avec plusieurs stabulations permettant d'avoir les chevaux à 2 ou 3 ce qui est optimum pour favoriser le lien chez les chevaux et préserver un esprit de troupeau.


Pour les chevaux vivant au pré à l'année, Il est important de prévoir des zones d'abris (naturels ou aménagés) afin d'avoir des zones où les chevaux peuvent se protéger des intempéries et des insectes.

Il faut également prévoir des zones sèches et confortables pour que les chevaux puissent se coucher et se rouler même en hiver.


L'absence de maladies et de blessures


L'absence de maladie et de blessures se traduit par un cheval qui ne présente pas d'obésité mais qui n'est pas maigre non plus (voir article sur l'évaluation de l'état corporel).


L'état du cheval est évalué en totalité :

  • Etat de la bouche (dent et commissures des lèvres)

  • État du dos des membres

  • Absence de plaisir (harnachement par adapter environnement non sécurisé)

Il faut également surveiller la fréquence des boiteries, des coliques et des affections respiratoires qui peuvent preuve traduire si trop régulière, d'un problème de gestion de l'équidé.


Possibilité d'exprimer les comportement de son espèce


Le cheval étant un animal grégaire il est primordial quand cela est possible de lui offrir un mode de détention en groupe cela permet de favoriser les contacts sociaux avec ses congénères (contacts visuels, auditifs et olfactifs). Cela permet ainsi de limiter le stress de votre cheval.


Il a également besoin d'être libre de ses mouvements, effectivement, les chevaux en liberté parcours en moyenne 6 à 11 kilomètres par jour. Il est donc primordial de lui offrir la possibilité d'avoir accès à une espèce de détente sans être au travail.


Les conséquences possible du non respect des besoins fondamentaux de son cheval


Si vous ne parvenez pas à offrir à votre cheval des conditions de vie au plus proche de celui au naturel, vous prenez le risque de voir apparaître chez votre cheval des comportements anormaux traduisant un mal être.


On peut notamment citer les stéréotypies (type tic à l'appui, tic à l'air) qui se développent suite au stress, à l'ennui, à la privation de contact entre équidés ou au manque de fourrage par exemple.

Les stéréotypies peuvent avoir plusieurs conséquences sur la santé physique du cheval. Certaines études ont suggéré qu'un lieu était possible entre stéréotypie orale et la présence d'ulcères. Les tics oraux engendrent également une usure excessive des dents et un poids irrégulier.


Votre cheval peut également devenir éteint avec une posture figée. Ce sont des signes qui peuvent s'apparenter à une dépression.



42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page