top of page

La communication chez les chevaux pour mieux se faire comprendre par son compagnon

Dernière mise à jour : 24 juil. 2023


Les chevaux communiquent entre eux grâce à différents moyens de communication. Nous décortiquerons donc toute la subtilité du langage équin pour vous permettre de communiquer plus facilement avec votre compagnon.


Il existe 3 types de communication chez le cheval :

  • La communication tactile

  • La communication sonore

  • La communication olfactive


Le langage corporel


Les chevaux adoptent différentes postures pour communiquer entre eux. L'ensemble de leurs corps est mobilisé, il est donc important de prêter attention à tous les signes car cela peut vous donner des indicateurs sur son état émotionnel.


Certaines postures peuvent témoigner d'un cheval serein :

  • Cheval au repos sur 3 membres avec la tête relâchée

  • Cheval qui pâture

Tandis que d'autres montre un cheval inquiet et/ou sur la défensive :

  • Le cheval en vigilance aura tendance à se tenir avec une tête haute et les oreilles fixes vers l'avant avec une queue légèrement en panache

  • Un cheval qui souhaite chasser un de ses congénères aura la tête étendue et les oreilles vers l'arrière


La communication tactile


La majeure partie du temps, le toucher est utilisé pour des moments amicaux par le biais du grooming par exemple ou bien pour exprimer son mécontentement.


Le grooming chez le cheval permet de renforcer les liens sociaux entre les chevaux d'un même groupe.


Les chevaux peuvent également avoir des contact lors de jeux mais aussi pour l'affrontement via des morsures ou des ruades.



La communication sonore


La communication sonore n'est pas beaucoup développée chez les chevaux. Son rôle reste tout de même essentiel, on distingue ainsi 7 sons émis par les chevaux :

  • L'hennissement qui peut-être entendu jusqu'à 1 km est utilisé pour établir un contact. Plus celui-ci est fort et long plus cela témoigne d'une situation de stress.

  • L'appel de contact est émis à l'attention d'un compagnon du groupe du cheval, c'est un frémissement sourd de naseaux.

  • Le couinement fréquemment utilisé par les étalons est associé à des situations de menace, de défense voire de combat.

  • Le ronflement traduit un cheval effrayé qui veut signaler les dangers à ses camarades. Ce son peut dans certains cas être utilisé pour le jeu.

  • Le gémissement quant à lui exprime principalement une douleur ou une difficulté à respirer. Ce bruit est émis par une bouche fermée.

  • L'ébrouement est une expulsion forte d'air qui permet de dégager les naseaux suite à une irritation ou d'une reprise d'activité.

  • Le souffle est lié à une posture d'alerte ou à une forte excitation . c'est une expulsion forte de l'air par les naseaux.

La communication olfactive


Les chevaux utilisent ces moyens de communication notamment pour s'identifier entre eux.


Le cheval mobilise également le sens de l'odorat quand il a recours au flehmen, (le cheval redresse sa lèvre supérieur) pour analyser les odeurs qu'il perçoit. Cela permet également au mal de repérer les femelles en chaleur.


En conclusion


Maintenant que vous avait toute les clés pour comprendre votre cheval, vous pourrez vous faire plus facilement comprendre par votre cheval et adapter votre travail en fonction de son humeur du jour !

53 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page